Télépro
CompteAbonnez-vous
Suivre Télépro
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Flux RSS

Articles en relation

Boutique

Destin de Star 60 ans du rock Destin de Star 60 ans du rock

1954-2014 60 ans de rock raconté par Eric Laforge et Laurent Rieppi de Classic 21 ! + un concours exclusif : un minitrip à Londres, «sur les ...



Cruelle désillusion...


Facebook Twitter Envoyer par mail Imprimer

Publié le 07/08/2012 - 10h43

NoteNoteNoteNoteNote 0/5 (0 votes)

Cruelle désillusion...

Depuis longtemps, j'avais coché la date du 6 août 2012 dans mon agenda. Ce devait être une journée mémorable pour Evi Van Acker, en voile, et pour les jumeaux Borlée, en athlétisme.


Rien ne s'est passé comme prévu. Certes, notre vice championne du monde de Laser Mondial a décroché une médaille... mais de bronze seulement. Déçue, elle ne l'a pas laissé paraître lorsqu'elle est montée sur le podium. Mais intérieurement, elle avait imaginé un tout autre scénario pour la medal race. Femme de défi, elle retrouvera très vite le premier plan, j'en suis certain.

Un verdict sans appel

Ce qui devait être l'autre moment fort de cette journée, je l'ai passé à la Belgian House. Deux heures avant la course des Twins, c'est déjà sold out à Inner Temple. Les retardataires ne peuvent entrer. Ils vont manquer ce rendez-vous historique pour l'athlétisme belge. Dix minutes avant le départ de cette finale du 400m, un DJ chauffe un public déjà bien en voix. Tout est en place. Les acteurs peuvent entrer en scène. Un spectacle qui doit durer à peu près 44 secondes.
Mais très vite,comme les cinq cents privilégiés de la Belgian House, je me rends à l'évidence. Jonathan et Kevin ne sont pas dans le coup. Le verdict est sans appel : cinquième et sixième ! La déception est immense pour les jumeaux. Ils restent de longues minutes sur la piste, tentant de se réconforter mutuellement. Le fusionnel prend une dimension plus forte, encore. Détruits, ils répondent aux sollicitations des médias, mais leur esprit est ailleurs. Dix fois, vingt fois, cent fois, ils vont se refaire la course.

Continuer à y croire !

Ce lundi soir, Kevin et Jonathan ont certainement très difficilement trouvé le sommeil. En fin de semaine, ils tenteront d'oublier ce cauchemar avec le 4x400 m. Un autre défi pour eux qui, début juillet, sont devenus champions d'Europe à Helsinki avec ce relais. Il faut continuer à y croire les gars !
À demain.

Pierre ROBERT

> Découvrez les autres chroniques londoniennes de Pierre Robert

ici

le partenaire des médias