Fort Boyard (La Une) : du rififi autour de Sandrine Corman | Infos Télévision | Télépro
Télépro
CompteAbonnez-vous


Fort Boyard (La Une) : du rififi autour de Sandrine Corman


Facebook Twitter Envoyer par mail Imprimer

Publié le 17/06/2017 - 09h17

NoteNoteNoteNoteNote 2/5 (16 votes)

Fort Boyard (La Une) : du rififi autour de Sandrine Corman

La présentatrice de RTL devrait participer à un divertissement de France 2, mais sous la bannière de M6, et qui sera diffusé aussi sur la RTBF. Vous n’avez pas tout compris ? On vous explique.

Fin de semaine dernière, la RTBF annonçait – un peu à la hâte – l’arrivée de «Fort Boyard» sur La Une, le vendredi, en inédit, juste avant la diffusion de France 2. Parmi les candidats, cette saison : Sandrine Corman.

Mais les personnalités de RTL sont sous le coup d’un contrat d’exclusivité territoriale pour la Belgique. En clair, sauf autorisation de leur direction, elles ne peuvent pas faire d’apparition chez les concurrents belges. Julie Taton et Jean-Michel Zecca ont bien travaillé pour France Télévisions ou TF1, mais là, on considère que ce sont les joies et les peines du débordement (l’overflow) des chaînes françaises sur le territoire belge.

Guéguerre des chaînes

Cas d’école : en 2009, AB3 annonce l’arrivée de «Incroyable mais vrai, le mag» lors de sa conférence de rentrée. Un programme de TMC où Agathe Lecaron avait repris la présentation pendant le congé de maternité de Sandra Lou, l’animatrice originelle. RTL-TVI a rapidement fait savoir qu’Agathe, alors dans l’écurie RTL, ne serait pas sur AB3…

Pour «Fort Boyard», les choses sont un petit peu différentes, et les visions de RTL et de la RTBF ne semblent pas sur la même longueur d’ondes. Du côté du Boulevard Reyers, on estime que Sandrine Corman ne présente pas le programme, qu’elle y est invitée pour ses collaborations en France, notamment sur M6, et que de toute façon, les négociations se sont faites avec la maison de production (ALP Productions) bien avant de connaître la liste des invités. Juridiquement, la RTBF n’est pas en défaut.

Une marge de négociation

À RTL, on semble moins catégorique. Selon L’Avenir, le directeur de la télévision de RTL Belgium, Stéphane Rosenblatt ne mettrait pas de barrières à laisser Sandrine Corman sur la RTBF, mais il ne donne pas un feu vert non plus. On parle plutôt de négociations…

En effet, cette saison a été marquée par un refus du service public de laisser ses vedettes faire de la promo sur Bel RTL, dans «C’est tout vu». Pis, alors que l’émission de Jean-Michel Zecca voulait enterrer la hache de guerre en invitant Sara De Paduwa en début de saison (pour parler de «Mes premières vacances»), les instances de VivaCité n’ont pas trouvé l’idée franchement géniale, et ont interdit d’accepter les sollicitations d’en face. La balle serait donc maintenant dans le camp de RTL…

À ce stade, la RTBF précise qu’elle n’a reçu aucune demande concernant la participation de Sandrine Corman. Le numéro de «Fort Boyard» avec Miss Belgique 1997 est le cinquième (enregistrement) de la série. La tempête peut encore frapper au-dessus du fort…

Pierre Bertinchamps

Légende & Crédit photo : sandrine-corman8.jpg /
www.telepro.be/raclette www.telepro.be/avantage www.telepro.be/sacs www.telepro.be/cuisine www.telepro.be/sport www.telepro.be/plus www.telepro.be/vif www.telepro.be/promoabo www.telepro.be/trends www.telepro.be/sport www.telepro.be/vif www.telepro.be/nest www.telepro.be/blender www.telepro.be/enceinte www.telepro.be/cheveux www.telepro.be/balance www.telepro.be/plus www.telepro.be/maman www.telepro.be/mere www.telepro.be/Bayard www.telepro.be/bayard www.telepro.be/papa www.telepro.be/ethias
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.
le partenaire des médias