Ingrid Chauvin : «Tous les ingrédients d'une bonne saga d'été sont réunis» | Infos Télévision | Télépro
Télépro
CompteAbonnez-vous


Ingrid Chauvin : «Tous les ingrédients d'une bonne saga d'été sont réunis»


Facebook Twitter Envoyer par mail Imprimer

Publié le 17/07/2017 - 10h16

NoteNoteNoteNoteNote 4/5 (15 votes)

Ingrid Chauvin : «Tous les ingrédients d'une bonne saga d'été sont réunis»

L'actrice est le personnage central de la nouvelle série quotidienne de TF1, «Demain nous appartient», à découvrir dès ce lundi 17 juillet.

Habituée aux rôles récurrents («Femmes de loi», «Les Toqués») et aux sagas d’été («Dolmen», «Méditerranée»), Ingrid Chauvin se glisse dans la peau de Chloé Delcourt, une héroïne au grand cœur.

Qu’est-ce qui vous a plu dans ce projet ?

J’étais très heureuse de renouer avec le genre de la saga et de me glisser à nouveau dans un rôle récurrent. «Demain nous appartient» réunit tous les ingrédients de la saga d’été : des vengeances, des histoires de famille avec un côté polar et la Méditerranée en toile de fond. J’ai trouvé les scénarios d’une qualité rare. Les cliffhangers sont tellement bien faits que l’on est impatient de découvrir la suite. C’est une vraie série addictive. Au-delà d’une intrigue très prenante, les personnages m’ont beaucoup touchée. Ils sont très riches et confrontés à des événements phénoménaux. Nous avons chacun la chance d’avoir une partition extraordinaire. Enfin, j’ai apprécié l’idée d’interpréter une mère de famille avec des adolescents. C’est une première !

Comment décririez-vous Chloé ?

Aussi forte que fragile, Chloé est avant tout une femme de 40 ans qui s’assume. Malgré tout ce qu’il lui arrive, elle a une réelle volonté de partager. Mariée depuis une dizaine d’années et en couple avec le père de ses enfants depuis plus de 17 ans, elle vient de se séparer. Elle a envie de profiter davantage de la vie avant qu’il ne soit trop tard. Chloé espère retrouver le grand amour mais elle a encore énormément de complicité, de respect et d’émotion avec le père de ses enfants. Ils ont une relation un peu ambigüe, très touchante.

Quel genre de mère est-elle ? 

C’est une mère louve, protectrice avec son fils et sa fille. Ses enfants sont sa priorité. Elle pense d’abord aux autres avant de penser à elle. Elle est dans le don de soi et dans la protection à toute épreuve. Dotée d’un fort esprit de famille, Chloé a été une mère et une épouse parfaite pendant des années. Aujourd’hui, elle a juste envie de penser un peu à elle. Je ne sais pas si elle va y arriver mais en tout cas, elle l’espère !

Comment vous êtes-vous immergée dans la peau de cette héroïne ? 

Je n’ai pas du tout eu le temps de m’y préparer car je sortais d’une grande tournée théâtrale avec Francis Huster. La dernière représentation était à Montpellier le 27 mai et dès le lendemain, j’arrivais à Sète pour démarrer le tournage de «Demain nous appartient» ! J’ai tout de suite ressenti une vraie motivation de la part de toute l’équipe, de la production et de la chaîne pour porter ce projet extrêmement ambitieux. Je me suis laissée entraînée par cette énergie positive.

Quelle est l’ambiance sur le tournage ?

Nous partageons la même envie d’offrir un joli projet au public. Chacun donne le meilleur de lui-même. C’est très agréable pour nous, acteurs, d’être témoins de cet investissement. Je n’avais jamais tourné avec les autres comédiens de «Demain nous appartient». J’avais simplement croisé Alexandre Brasseur au théâtre et Charlotte Valandrey dans un salon lors d’une séance de dédicaces. Ce fut donc une découverte totale ! Le casting a bien pris. Notre famille s’est formée très naturellement. Nous avions l’impression que nous nous connaissions depuis des années.

Connaissiez-vous Sète ?

Absolument pas ! J’avais beaucoup de mal à me faire une idée et quand je suis arrivée, je suis immédiatement tombée sous le charme de cette ville à taille humaine, agréable, paisible et offrant des paysages absolument incroyables. Il y a une richesse au niveau des décors qui est vraiment très intéressante. Finalement, comme pour «Dolmen» où la Bretagne était un personnage à part entière, dans «Demain nous appartient», la vraie héroïne c’est la ville de Sète !

Qu’est-ce qui, selon vous, va séduire les téléspectateurs ? 

Le public va découvrir quatre familles issues de milieux sociaux différents. La série est multigénérationnelle et aborde tellement de sujets divers et variés que chacun va pouvoir s’y reconnaître. De nombreuses scènes sont tournées en extérieur et offrent des paysages à couper le souffle. Les téléspectateurs devraient apprécier de retrouver les sagas qu’ils ont tant aimées et se laisser porter par les intrigues et le suspense de «Demain nous appartient». J’espère que le public éprouvera le même plaisir que lorsque je me suis plongée dans les scénarios. 

Entretien : Karelle Bourgueil

«Demain nous appartient», du lundi au vendredi à 18h20 sur La Deux et 19h20 sur TF1

Découvrez la bande-annonce :

Légende & Crédit photo : ingrid-chauvin-demain-nous-appartient.jpg /
www.telepro.be/raclette www.telepro.be/sacs www.telepro.be/cuisine www.telepro.be/blender www.telepro.be/enceinte www.telepro.be/cheveux www.telepro.be/balance www.telepro.be/maman www.telepro.be/mere www.telepro.be/Bayard www.telepro.be/bayard www.telepro.be/papa www.telepro.be/ethias www.telepro.be/carnetete www.telepro.be/yvesrocher www.telepro.be/ravel www.telepro.be/montre www.telepro.be/bbq www.telepro.be/sodexobox www.telepro.be/sodexopack www.telepro.be/francos www.telepro.be/tbrentree
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.
le partenaire des médias