6 choses que vous ne saviez probablement pas sur Johnny Hallyday | Infos People | Télépro
Télépro
CompteAbonnez-vous


6 choses que vous ne saviez probablement pas sur Johnny Hallyday


Facebook Twitter Envoyer par mail Imprimer

Publié le 06/12/2017 - 15h43

NoteNoteNoteNoteNote 4/5 (17 votes)

6 choses que vous ne saviez probablement pas sur Johnny Hallyday

Disparu la nuit dernière, le chanteur faisait un peu partie de notre famille. Mais certains éléments de sa vie restaient méconnus...

1. Pourquoi ce nom de scène ?

Jean-Philippe Clerc le 15 juin 1943, du nom de famille de sa mère, Johnny a grandi sans père. L’artiste belge Léon Smet a abandonné sa famille lorsque le roi du rock n’avait que huit mois.

Le couple se réforme quelques mois plus tard et Léon reconnaît officiellement son enfant. Jean-Philippe Clerc devient Jean-Philippe Smet, ce nom de famille sera la seule chose qu’il connaîtra de son père, parti définitivement le 7 septembre 1944.

Sa mère indisponible à cause de son métier de mannequin-cabine, le petit Jean-Phi va trouver une figure maternelle en la personne de sa tante paternelle, Hélène Mar (1888-1972). Elle était déjà maman de deux filles, Desta (1924-2011) et Menen (1925-1980), danseuses classiques, qui sont devenues les marraines de Jean-Philippe et l’ont choyé comme leur propre enfant.

L’aînée des deux sœurs se marie avec le danseur américain Lemoine « Lee » Ketcham (mieux connu sous le nom de scène Lee Halliday) avec qui elle forme un duo de danse appelé «Les Halliday». Lee considère le petit Jean-Philippe comme son fils (il en devient d’ailleurs le premier producteur) et le surnomme Johnny.

C’est pour cette raison que le rockeur a choisi initialement Johnny Halliday comme nom de scène, avec un «i» et un «y». Son premier album est sorti en 1960 et son nom a été mal orthographié sur la pochette. Hallyday sera le nom définitivement adopté.

2. Comment il est devenu musicien

Alors qu’il est encore enfant, il prend des cours à l’école des enfants du spectacle, suit des cours d’art dramatique et de danse classique puis apprend le violon, qu’il troquera rapidement contre une guitare.

Inspiré par Lee, son père de cœur et mari de sa cousine, il commence à apprendre à gratter au conservatoire de Genève. Après deux ans, son maître le renvoie puisqu’il n’apprécie pas de voir Johnny jouer des airs de cowboy dans les rues genevoises.

Pourtant, dès l’âge de 9 ans, il assiste les «Halliday» sur scène. Pendant leur changement de costume, notre Jojo occupe le public en chantant des chants traditionnels français et américains. Le 13 juin 1956, deux jours avant ses 15 ans, il a fait la première partie de leur spectacle à Copenhague, en chantant «La ballade de Davy Crockett», accompagné de sa guitare et habillé en cowboy.

3. Une relation tumultueuse avec son père

C’est pendant son service militaire que Johnny rencontre son père pour la première fois. Il est convoqué au poste. Un homme l’y attend : «Mon fils» lui crie-t-il, une peluche sous le bras. C’est à ce moment-là que surgissent les paparazzis. Le rockeur apprendra plus tard que les photographes avaient payé Léon Smet pour cette mise en scène …

«Il a fait de moi un déraciné. Une déchirure qui me marquera à vie. Ma seule consolation : si j'avais eu un papa comme presque tout le monde, je n'aurais jamais rencontré Lee (...) et je ne serais jamais devenu Johnny Hallyday».

Quelques années plus tard, le chanteur tente de renouer avec son père. À la rue, Johnny décide de lui offrir un appartement et une nouvelle garde-robe. Léon Smet revend tout et retourne vivre dans un foyer de l’Armée du salut. En 1989, il perd la vie. Johnny se souvient s’être retrouvé seul à suivre son cimetière le jour de ses funérailles à Schaerbeek.

4. Demande de nationalité belge

Le jour de ses 18 ans, le 15 juin 1961, Johnny décide d’opter pour la nationalité française. Revirement de situation presque 44 ans plus tard : en novembre 2005, il dépose une demande pour obtenir la nationalité belge.

Soutenu par l’ancien ambassadeur de Belgique de Paris, Jean-Philippe Smet expliquait que «c’était un projet de longue date qui correspondait au retour d’une partie de ses racines». Un an plus tard, l’office des étrangers lui répond négativement. En cause, la non-justification d’un domicile en Belgique depuis au moins 3 ans et un manque d’attache au territoire.

Beaucoup de riches français sont devenus des émigrés fiscaux en Belgique, où il n’y a pas d’impôt sur les grosses fortunes. On aurait pu accuser Johnny de la même chose, mais ce dernier comptait bien rester habiter en France.

5. Non pas 4, mais 5 mariages

Les (ex) épouses de Johnny sont toutes célèbres : Sylvie Vartan, Nathalie Baye, Adeline Blondieau et aujourd’hui Laeticia Boudou. Entre la maman de David et celle de Laura, Elisabeth Etienne, une actrice française.

Son nom ne vous dit peut-être rien, pourtant elle aussi fut mariée au King du rock'n roll. Ils se sont unis le 1er décembre 1981 à Beverly Hills et ont divorcé … deux mois et deux jours plus tard.

6. Ses plus célèbres demeures

Ses étés, il les passait dans une villa à Saint-Barthélémy de 500m2, avec vue sur mer et piscine à débordement : le couple l’avait mise à disposition des rescapés de l’ouragan Irma, en septembre dernier. Aucun habitant n’a finalement pu s’y réfugier puisque d’importants dégâts ont été constatés : toitures arrachées, coupures d’eau et d’électricité, … 

C’est à la Savannah, sa résidence de Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine) que Johnny s’est éteint. 6 chambres, 1.000m2, salle de cinéma privée et un terrain de tennis.

Depuis 2010, c’est aux Etats-Unis que la famille est installée, dans le quartier de Pacific Palisades (Californie). La maison a tout pour plaire : 7 chambres, 650m2, collection de voitures et de motos, et Ben Affleck et Tom Hanks comme voisins.

Johnny et Laeticia ont acheté un chalet à Gstaad (Suisse) en 2006. Depuis, ils y ont célébré toutes les fêtes de Noël. Le chalet s’appelle Jade, en homme à leur fille aînée. Il a été mis en vente en 2015 à 9,5 millions d’euro.

Camille Grifnée

Légende & Crédit photo : johnny-hallyday-5.jpg /
www.telepro.be/raclette www.telepro.be/sacs www.telepro.be/cuisine www.telepro.be/blender www.telepro.be/enceinte www.telepro.be/cheveux www.telepro.be/balance www.telepro.be/maman www.telepro.be/mere www.telepro.be/papa www.telepro.be/ethias www.telepro.be/yvesrocher www.telepro.be/ravel www.telepro.be/montre www.telepro.be/bbq www.telepro.be/sodexobox www.telepro.be/sodexopack www.telepro.be/tbrentree www.telepro.be/thomaspiron www.telepro.be/JDA www.telepro.be/fedplus www.telepro.be/bayard www.telepro.be/essent www.telepro.be/ulg www.telepro.be/chc www.telepro.be/foxetcie www.telepro.be/dimanchenoel
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.
le partenaire des médias