Matière grise | Programme TV | Télépro
Télépro
CompteAbonnez-vous

Mercredi 11 Janvier

La Une 23h15
Type :
Magazine
Présenté par :
Patrice Goldberg
Realisateur :
Dan Botbol, Mathieu Blanchart
Année :
2016
Durée :
45 minutes
Waterloo historical film festival 2017 J'aurai 20 ans en 2030 Halloween Bellewaerde

Matière grise


Facebook Twitter Envoyer par mail Imprimer

Publié le 29/12/2016 - 04h18

NoteNoteNoteNoteNote 0/5 (0 votes)

Le mystère d'une mort révélé 77 millions d'années plus tard Ce n'est pas encore le scénario de Jurassic Park, mais on s'en approche... Une équipe de paléontologues s'est mise à étudier au scanner les restes momifiés d'un dinosaure herbivore qui broutait il y a 77 millions d'années. A ce jour, presque tout ce que nous savons sur les dinosaures est basé sur l'analyse de leurs os et de leurs dents, qui sont généralement les seuls tissus vivant à se fossiliser. La découverte de cette « momie » quasi intacte d'hadrosaure, dans laquelle la peau, les tendons et les os de l'animal s'étaient fossilisés, a fourni aux scientifiques une occasion exceptionnelle de mieux comprendre comment les muscles, organes et autres tissus mous s'articulaient chez ces reptiles disparus. L'étude de la momie, enfermée dans une gangue rocheuse, a permis de découvrir notamment des espaces de 1 cm entre les vertèbres qui semblent indiquer la présence de disques intervertébraux. Selon les chercheurs, cela veut dire que les hadrosaures étaient plus grands et plus souples que ne l'imaginaient les paléontologues. Plus musclé, plus grand et plus souple, l'hadrosaure était par conséquent bien plus agile et rapide. Une simulation informatique basée sur ces nouvelles données estime que qu'il courait à 45 km/h. Ce qui lui permettait de semer les terribles Tyrannosaures, dont la vitesse de course n'atteignait que 38 km/h. Autre découverte : même si la fossilisation a effacé d'éventuelles couleurs, l'analyse de la peau momifiée a révélé des variations régulières de la taille des écailles. Selon les chercheurs, ces variations pourraient correspondre à des rayures colorées, comme on a pu l'observer sur certains reptiles actuels. Enfin les scientifiques ont constaté que le dernier repas de leur momie était encore intact dans son estomac. Ils en ont tiré une foule d'information sur la vie il y a 77 millions d'années, et même sur les circonstances de la mort de ce dinosaure. Quand l'espace illustre notre climat Sècheresses, ouragans, tempêtes... si ce genre de phénomènes météorologiques catastrophiques a tendance à se multiplier avec les effets du réchauffement climatique, leur prédiction n'est pas toujours évidente. L'une des meilleures manières d'analyser les processus climatiques qui se mettent en place c'est de prendre de la hauteur. Beaucoup de hauteur : envoyer des vigiles technologiques dans l'espace, pour tourner en orbite autour de la Terre et prévenir les chercheurs si certains paramètres évoluent ou changent de façon inattendue. Dans ce contexte, le nouveau satellite météo GPM est une révolution dans la prévention des anomalies météorologiques. Il vient bouleverser les appareils de mesures et la prévention de ces catastrophes. Quarx ! : Si on voyage dans le passé et qu'on touche à quoi que ce soit, on change toute l'évolution de la vie... jusqu'à aujourd'hui ! La minute de Léandri : Comment se fait-il que notre calendrier comporte deux mois d'affilée avec 31 jours ?
www.telepro.be/raclette www.telepro.be/sacs www.telepro.be/cuisine www.telepro.be/blender www.telepro.be/enceinte www.telepro.be/cheveux www.telepro.be/balance www.telepro.be/maman www.telepro.be/mere www.telepro.be/papa www.telepro.be/ethias www.telepro.be/carnetete www.telepro.be/yvesrocher www.telepro.be/ravel www.telepro.be/montre www.telepro.be/bbq www.telepro.be/sodexobox www.telepro.be/sodexopack www.telepro.be/tbrentree www.telepro.be/thomaspiron www.telepro.be/JDA www.telepro.be/fedplus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.
le partenaire des médias