Votes 0 avisPartager   Facebook    Twitter    Emailmardi 09 novembre

Le frère de Rachida Dati renvoyé devant un tribunal belge pour détention de drogue

La justice belge a renvoyé mardi Jamal Dati, frère de l'eurodéputée et ancienne ministre française de la Justice Rachida Dati, devant un tribunal correctionnel pour détention de stupéfiants et l'a maintenu en détention, selon des sources judiciaires.

La décision a été prise par une chambre spéciale d'instruction de la Cour d'appel de Liège (est).

Cette juridiction, la chambre du Conseil, a aussi ordonné la remise en liberté sans condition de Jamal Dati jusqu'à son procès. Mais le parquet local a ensuite fait appel de cette remise en liberté.

L'appel étant suspensif, Jamal Dati restera donc détenu avant sa comparution devant une chambre de mise en accusation dans un délai de quinze jours.

La date du procès n'est pas encore fixée.

Âgé de 38 ans, il avait été interpellé à la frontière belge le 3 novembre en possession de drogue alors qu'il rentrait en voiture de Maastricht aux Pays-Bas. Quelque 30 grammes d'héroïne et 5 grammes de marijuana avaient été saisis.

Jamal Dati, 38 ans, avait été placé sous mandat d'arrêt et écroué pour "importation de drogue".

Mardi, il a comparu détenu et à huis clos à Liège, assisté d'un avocat français, Me Frédéric Berna, et d'un avocat belge, Me Mourad Faska.

Selon les avocats, le dossier prouve que le frère de Rachida Dati n'est pas trafiquant de drogue et que les produits qu'il détenait étaient réservés à un usage personnel, pour une consommation de 20 jours.

Les avocats, cités par l'agence de presse nationale Belga, ont également précisé que Jamal Dati tentait de se défaire d'une dépendance à l'héroïne consécutive à des problèmes personnels.

Le cadet de l'ex-garde des Sceaux avait déjà été condamné en août 2007 à 12 mois de prison par la cour d'appel de Nancy (Est de la France) pour trafic de stupéfiants dans la région.

Il avait publié l'an dernier un livre d'entretiens, "A l'ombre de Rachida", dans lequel il racontait ses relations difficiles avec sa soeur, à qui il reprochait de ne plus lui adresser "directement la parole".

Un autre frère de Mme Dati, Omar Dati, avait été condamné en décembre 2007 à 8 mois de prison ferme pour trafic de stupéfiants en récidive, et en 2001 à 4 mois avec sursis pour trafic d'héroïne.

Mme Dati, membre du parti (UMP) du président français Nicolas Sarkozy, est aussi aujourd'hui maire du 7ème arrondissement de Paris.

Interrogée jeudi dernier, Rachida Dati avait indiqué ne s'être "jamais cachée d'avoir un frère toxicomane", ajoutant ne souhaiter cela "à personne".

"Moi, ce qui me gène et ce que je regrette seulement, c'est que lorsqu'il s'agit de mon frère ou de ma famille, on en fait toute une histoire et c'est vrai que ça fait du buzz, alors que des enfants de personnalités, des enfants de ministres ont commis des faits graves, ont été condamnés et on n'en parle pas, très rarement ou pas du tout", avait-elle ajouté.

Légende & Crédit photo : Les avocats de Jamal Dati Frédéric Berna (C) et Mourad Faska à Liège le 9 novembre 2010 ©AFP / Michel Krakowski / AFP/Archives / Jean-Christophe Verhaegen


Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Votre Avis


Vous désirez réagir ?
Faites-en profiter la communauté et donnez votre avis.





Nos recettes

Découvrez chaque semaine, nos recettes à imprimer.  Voir nos recettes

Recettes Télépro

Conseils «éco-driving »

Notre pilote Pierre-Yves Rosoux vous donne des conseils pour consommer moins avec votre voiture. En savoir plus

Eco-driving

Concours télés locales

Grâce à l'émission « Bienvenue chez vous », participez au concours !

Bienvenue chez vous
Tags