Votes 0 avisPartager   Facebook    Twitter    Emailvendredi 28 janvier

L'Afrique du Sud retient son souffle en attendant des nouvelles de Nelson Mandela

L'Afrique du Sud retenait son souffle vendredi dans l'attente de nouvelles de l'ancien président Nelson Mandela, 92 ans, hospitalisé depuis deux jours dans une clinique de Johannesburg à cause de problèmes respiratoires.

Une ambulance est arrivée en fin de matinée devant l'accès de la clinique Milpark réservée à Nelson Mandela, rapporte l'agence sud-africaine Sapa.

Le véhicule, protégé par des voitures de police, s'est garé devant l'entrée alors que la majorité des journalistes, qui attendaient devant l'établissement, ont été convoqués à l'intérieur pour une conférence de presse.

Le vice-président Kgalema Motlanthe devait s'adresser aux médias à 12h30 (10h30 GMT).

Dans la nuit, il avait publié un communiqué rassurant sur l'état de santé de l'icône mondiale, rompant le silence officiel qui alimentait les spéculations depuis l'admission de M. Mandela à la clinique mercredi.

"Médicalement, il n'y a aucune raison de paniquer (...) il a bon moral", a-t-il indiqué dans le communiqué.

"M. Mandela souffre de maux courants à son âge et d'un problème qui s'est développé avec les années: il a eu la tuberculose à Robben Island (l'île-bagne où il a passé 18 de ses 27 ans de détention) et a déjà souffert d'infections respiratoires", a poursuivi le vice-président.

Le premier président noir d'Afrique du Sud, qui avait des difficultés à parler et respirer, a été placé sous oxygène aux premières heures de jeudi, rapporte le quotidien The Times.

Les déclarations de M. Mothlante sont les premiers propos officiels à lever le voile sur l'état de santé du nonagénaire. La Fondation Mandela, qui gère ses oeuvres caritatives et son nom, avait indiqué mercredi qu'il subissait des "examens de routine". Depuis, elle n'a laissé filtrer aucune information.

Il est "très malade" mais n'est "pas en danger" de mort, avait toutefois indiqué à l'AFP une source proche de Mandela. Il s'est rendu à l'hôpital "pour des tests, mais le médecin a décidé de le garder en observation", avait ajouté cette source.

Autre signe encourageant: le président Jacob Zuma, en déplacement à l'étranger, n'a pas prévu de rentrer en Afrique du Sud avant lundi, a indiqué vendredi son porte-parole Zizi Kodwa.

Le chef de l'Etat a quitté Davos (Suisse), où il participait au Forum économique mondial, pour se rendre à un sommet de l'Union africaine (UA) à Addis Abeba (Ethiopie), a-t-il déclaré à la radio privée 702.

La presse sud-africaine priait vendredi l'entourage de Nelson Mandela de sortir de son silence.

"Nous implorons humblement la famille de comprendre que Mandela est le père de la Nation", écrivait le quotidien The Star dans un éditorial. "Notre volonté de connaître son état de santé est moins motivée par la curiosité journalistique que par une réelle inquiétude pour notre icône bien-aimée."

"Tous les enfants d'Afrique du Sud pensent à lui à l'heure actuelle", a estimé Boitumelo Mogale, un adolescent de 15 ans scolarisé près de la clinique Milpark, confirmant l'attachement des Sud-Africains à leur héros.

"C'est l'un des plus grands hommes de l'histoire sud-africaine. Il a fait tellement pour notre pays", a poursuivi le lycéen.

Keneilwe Mathamela, 15 ans, avouait sa "difficulté à se concentrer" sur les cours. "Nous sommes tout le temps en train de regarder par la fenêtre pour voir ce qui se passe. Nous voulons juste qu'il nous revienne."

Nelson Mandela a passé 27 ans dans les geôles du régime d'apartheid, ce qui lui vaut l'admiration de ses concitoyens noirs. Mais il a également gagné le coeur des Blancs en prônant la réconciliation après sa triomphale élection à l'issue du premier scrutin multiracial en 1994.

Retiré de la vie politique depuis 2001, deux ans après avoir laissé la présidence à la fin de son mandat, il se faisait de plus en plus discret. Sa dernière apparition publique remonte à la cérémonie de clôture du Mondial 2010 de football à Johannesburg, où il semblait heureux mais très frêle.

Légende & Crédit photo : Des écoliers ont accroché un message pour Nelson Mandela, "Nous t'aimons Madiba", le 27 janvier 2011 à Johannesburg ©AFP / Alexander Joe / AFP / AFP/Archives / Schalk van Zuydam / POOL


Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Votre Avis


Vous désirez réagir ?
Faites-en profiter la communauté et donnez votre avis.





Nos recettes

Découvrez chaque semaine, nos recettes à imprimer.  Voir nos recettes

Recettes Télépro

Conseils «éco-driving »

Notre pilote Pierre-Yves Rosoux vous donne des conseils pour consommer moins avec votre voiture. En savoir plus

Eco-driving

Concours télés locales

Grâce à l'émission « Bienvenue chez vous », participez au concours !

Bienvenue chez vous
Tags