Votes 0 avisPartager   Facebook    Twitter    Emaillundi 24 octobre

Un tableau de maître spolié par les nazis restitué par un casino allemand

Un tableau d'un maître néerlandais, vieux de plus de 300 ans et dont un marchand d'art juif allemand a été spolié sous le régime nazi, sera rendu mardi par un casino allemand à ses légataires, a annoncé lundi l'un de ces derniers, l'université canadienne Concordia.

"C'est la première fois qu'un établissement allemand nous retourne une toile", a assuré à l'AFP le directeur des projets spéciaux de cette université de Montréal, Clarence Epstein.

"C'est la preuve que l'Allemagne commence vraiment à accepter que la spoliation des oeuvres d'art est quelque chose d'important et de prioritaire pour elle", a-t-il affirmé.

Depuis 2002, l'université Concordia tente de récupérer plus de 400 tableaux ayant appartenu au marchand d'art Max Stern dans le cadre d'un projet de restitution des oeuvres de cette collection que dirige M. Epstein.

Menacé par les nazis, Max Stern avait dû fermer sa galerie de Düsseldorf en décembre 1937 et s'enfuir vers Londres puis le Canada après avoir été contraint par la Gestapo d'abandonner ou céder ses tableaux, écoulés à bas prix.

Concordia est légataire de la collection Max-Stern, avec l'université McGill de Montréal et l'université hébraïque de Jérusalem.

L'oeuvre qui sera remise aux universités est un tableau de grande dimension, "Les maîtres de la guilde des orfèvres à Amsterdam en 1701" du portraitiste Juriaen Pool fils (1665-1745).

Elle leur sera rendue mardi lors d'une cérémonie au Musée d'Amsterdam.

Le tableau, qui représente des notables d'Amsterdam, se trouvait à la galerie Stern de Düsseldorf jusqu'en 1937, année où il a été envoyé à la galerie Heinemann de Wiesbaden. Il avait été acquis après la Seconde Guerre mondiale par un casino du sud de l'Allemagne, qui depuis le conservait.

M. Epstein a refusé d'identifier ce casino, qui a requis l'anonymat.

C'est la neuvième oeuvre d'art spoliée par les nazis à être restituée aux légataires de Max Stern, qui est décédé lors d'un voyage à Paris en 1987.

La tenue de la cérémonie au Musée d'Amsterdam n'est pas un hasard: l'institution vient d'inaugurer une annexe destinée aux enfants, à l'endroit même où était érigé un orphelinat qui a vu grandir Juriaen Pool dans ses années d'adolescence, après l'éclatement de sa famille.

C'est même un personnage incarnant le portraitiste qui guide aujourd'hui les visiteurs d'une salle à l'autre de l'ancien orphelinat.

La restitution de la toile est le fruit d'un travail de détective, amorcé en 2004 par les responsables du projet avec le soutien du Bureau des demandes d'indemnisations liées à la Shoah de l'Etat de New York, grâce à de précieuses informations sur sa localisation fournies par la maison Sotheby's.

Dans les archives de l'Institut néerlandais de l'histoire de l'art (RKD), avec qui Max Stern était en étroit contact à l'époque, un chercheur a retrouvé une note de ce dernier de 1937.

Accompagnée d'une photographie du tableau, cette note ne laisse aucun doute qu'il était le propriétaire de l'oeuvre, comme l'attestent les propres documents de l'université Concordia. Un argument massue qui a convaincu le casino de rendre l'oeuvre, ajoute M. Epstein.

Concordia a maintenant dans sa mire une quarantaine d'autres toiles et les discussions progressent pour une dizaine d'entre elles, notamment avec des musées en Allemagne.

M. Epstein se félicite des efforts du gouvernement allemand qui alloue aux musées les ressources nécessaires pour identifier la provenance de leurs collections. Il déplore toutefois "des problèmes récurrents" avec les maisons d'enchères et les galeries d'art privées allemandes.

Légende & Crédit photo : "Les maîtres de la guilde des orfèvres à Amsterdam en 1701" de Juriaen Pool fils ©CONCORDIA UNIVERSITY/AFP / / CONCORDIA UNIVERSITY


Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Votre Avis


Vous désirez réagir ?
Faites-en profiter la communauté et donnez votre avis.





Nos recettes

Découvrez chaque semaine, nos recettes à imprimer.  Voir nos recettes

Recettes Télépro

Conseils «éco-driving »

Notre pilote Pierre-Yves Rosoux vous donne des conseils pour consommer moins avec votre voiture. En savoir plus

Eco-driving

Concours télés locales

Grâce à l'émission « Bienvenue chez vous », participez au concours !

Bienvenue chez vous
Tags